Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fitia-madagascar.over-blog.net
  • Le blog de fitia-madagascar.over-blog.net
  • : Blog de l'association caritative FITIA, fondée à Madagascar par Mme Mialy Rajoelina Razakandisa
  • Contact

Recherche

Archives

Liens

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 12:52
16 mars 2012. La Présidente Fondatrice de l'association Fitia procède au lancement de la connexion Internet à la Maison des Jeunes de Fenerive-Est. Ce, en partenariat avec Orange Fonds France, Orange Madagascar et le ministère malgache de la Jeunesse et des Loisirs.
Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 20:29
15 mars 2012. La Présidente Fondatrice de l'association Fitia procède au lancement de la connexion Internet à la Maison des Jeunes de Vatomandry. Ce, en partenariat avec Orange Fonds France, Orange Madagascar et le ministère malgache de la Jeunesse et des Loisirs.
Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 18:01
1er mars 2012. Les membres de l'Association Fitia fondée et présidée par Mialy Rajoelina, au chevet des sinistrés du cyclone Giovanna, à Izaivola Belanitra.
FIT 7887
=====================================================================================
29 février 2012. Les membres de l'Association Fitia fondée et présidée par Mialy Rajoelina, au chevet des sinistrés du cyclone Giovanna, à Imamba Belanitra.

FIT 7578

CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE PHOTOGRAPHIES

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 06:51

 

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 10:45

C’était une promesse de Mialy Rajoelina, Première Dame de l’Etat mais également Présidente Fondatrice de l’association Fitia. Ci-après le communiqué de presse officiel :

COMMUNIQUE DE PRESSE
Les enfants du centre « Akama », invités d’honneur
Les enfants du centre « Akama » ont été les invités d’honneur du Président de la Haute Autorité de la Transition, SEM Andry Nirina RAJOELINA, et de son épouse, à la dernière journée de présentation de vœux du Samedi 14 Janvier 2012 dernier.
Rappelons que ces enfants ont déjà été les invités d’honneur de la Première Dame lors de la cérémonie « Noel de partage », qu’elle a organisé avec l’Association  « Fitia ».

Antananarivo, le 15 Janvier 2012
Le Chargé de la Communication
à la Présidence de la Haute Autorité de la Transition

CLIQUEZ ICI POUR EN VOIR PLUS

Qu’est-ce que l’AKAMA ?
Le centre « Akanin'ny Marenina » a été créé à Antsirabe, le 22 Juin 1985, à l’initiative de l’église luthérienne malgache ou FLM. Cela avait fait suite à la demande de nombreux parents d'enfants atteints de surdité sur l’impérativité à avoir un centre d'éducation spécialisé situé dans la Capitale de Madagascar. Et c’est ainsi qu’une branche de l'AKAMA a été implantée aux 67 ha Sud.
Les élèves, d’une tranche d’âge entre 5 et 23 ans, sont en nombre moyen d’une cent cinquantaine. Ils sont encadrés par des enseignants qui ont reçu une formation de deux années. L’AKAMA propose un enseignement général de base, de la maternelle à la terminale. Mais les élèves peuvent également y apprendre d’autres matières plus ouvertes sur la formation professionnelle : couture, menuiserie, informatique, cuisine… Ils étudient en tant que pensionnaires ou demi-pensionnaires et peuvent profiter de matières parascolaires comme les arts martiaux, par exemple. En tant qu’établissement confessionnel, le scoutisme est une matière qui coule de source. Enfin, l’AKAMA des 67ha sud possède une bibliothèque qui demande à être encore plus fournie…
Ces enfants, que rien ne différencie des autres en apparence, font fondre le cœur (sauf celui des sans-cœur). En décembre 2011, Mialy Rajoelina avait fait office de Mère Noëlle, leur ayant apporté dans sa hotte très haute : bonbons, jouets mais aussi sacs à dos et chaussures. En prime, cet établissement spécialisé a été doté par l’association Fitia de matériels informatiques.

Alors que d’autres, qui n’ont rien à faire de leur vie minable, braillent, ces enfants étudient comme tous les autres enfants. Les diplômes de l’AKAMA sont reconnus par le ministère de tutelle. Le samedi 14 janvier 2012, ces enfants ont démontré de quoi ils sont capables, malgré leur handicap. En attendant les vidéos, voici les photos prises ce samedi 14 janvier 2012 au palais d’Iavoloha. Sûrement comme moi, ils ont été marqués pour le restant de leur vie. Ils ont vu, en chair et en os, leurs chanteuses et chanteurs préférés: Mirado, Anyah, Onja, Mima... C'était dans le cadre de la cérémonie de présentation de voeux des sportifs, artistes et journalistes de Madagascar, au couple présidentiel, Mialy et Andry Rajoelina. Des jeunes auxquels ils s'identifient.


Jeannot RAMAMBAZAFY

Les dirigeants de l'AKAMA des 67ha sud

Trois encadreuses aux couleurs de l'association Fitia


 


Ce n'est qu'un Au-revoir les enfants ! Agiter les mains, dans le langage des malentendants, c'est montrer sa joie, sa satisfaction. Une manière de remercier les gens "normaux"...

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE DE JEANNOT RAMAMBAZAFY

 

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 08:14

mialynoel

 

Portrait : Née Razakandisa, Mialy Rajoelina est l'aînée de trois sœurs, mère de deux garçons et d'une petite fille. Ayant obtenu son diplôme du Baccalauréat à l'École Sacré Cœur d'Antanimena, elle a fait des études de finances et de comptabilité gestion en France. Actuellement à la tête de Fitia, elle partage ses moments entre ses enfants et l'association. Son pêché mignon? Le chocolat.  Mialy Rajoelina, Présidente de l'Association Fitia réclame une trêve politique à l'occasion de la Fête de la Nativité. Elle nous livre ses impressions sur la situation actuelle du pays et sa motivation pour les actions de bienfaisance.


Comment vivez-vous la transition. Subissez-vous aussi des pressions ?

 

Cela va faire trois ans que nous traversons la transition. Je trouve que c'est long et difficile à la fois. Il y a toujours des pressions, des attaques de toutes parts, mais le plus dur à supporter, ce sont les médisances. La virulence de la haine envers ma famille devient de plus en plus ignoble.

 

Est-ce pareil pour vos enfants ?


On ne le cache pas, le monde des enfants est aussi dur. Porter le titre d'« enfants de président », n'est pas facile à vivre pour eux. J'essaie toutefois de leur apporter une enfance heureuse avec les choses simples de la vie. C'est important pour leur épanouissement. D'ailleurs, nous avons choisi d'habiter dans cette humble demeure et non de vivre dans un palais d'Etat.


Actuellement, il y a une remarque sur la construction de nouveaux hôpitaux. L'opinion publique estime qu'il serait mieux de réhabiliter ceux qui existent déjà. Qu'en pensez-vous ?


A mon avis, la réhabilitation suppose de grands travaux vu l'état des hôpitaux existants. Le bruit, la poussière, la pollution engendrés peuvent nuire encore plus à l'état de santé des patients. Lors de nos récentes visites pour le Noël de partage par exemple, j'ai remarqué qu'il n'y avait pas assez de lits. Ils se retrouvent avec 2 enfants malades par lit. C'est vraiment désolant.


Pensez-vous que les actions de bienfaisance auxquelles vous vous attelez ont un rapport avec le régime actuel ?


Je ne suis pas là pour soigner l'image du régime, encore moins pour faire joli! J'estime que la Grâce et la Bénédiction que j'ai reçues représentent plus que je ne mérite. Il est important pour moi d'aider autrui à travers mes actions sociales, et surtout cela me permet de garder les pieds sur terre.

Comment voyez-vous les autres organisations qui font aussi des actions sociales ? Comme des concurrentes ?


D'autres organisations et associations œuvrent également dans les actions sociales que je ne considère pas du tout comme de la concurrence. Il y a tant de personnes à aider, à soutenir et chacun a sa motivation.


Est-ce que l'Association Fitia vous accapare ? Qu'est-ce qui vous a le plus marqué ?


Une dizaine de personnes travaillent pour l'association et organisent tout le programme. A travers nos actions, nous constatons la misère qui est frappante et cela me touche profondément. Le peu que je puisse apporter soulage ainsi les peines et les souffrances des enfants, notamment, ceux qui sont vulnérables ou frappés par la maladie comme le cancer par exemple. On ne sait plus pourquoi cette maladie touche autant de personnes. Est-ce à cause de l'alimentation, de l'environnement, de l'hygiène de vie?


L'association œuvre-t-elle dans tout Madagascar ?


L'association essaie de toucher les femmes paysannes malgaches. Dans cette optique, nous essayons de démontrer à tous que cela ne sert à rien de s'habituer à l'assistanat. Tant qu'un individu a la force d'agir, il faut qu'il bouge. Les femmes sont très actives notamment dans la campagne, il faut leur donner les moyens de réussir et les soutenir dans ce qu'elles entreprennent. Elles ne demandent que ça.


Quels sont les bons souvenirs à remémorer et les mauvais souvenirs qui vous hantent ?



Je pense que pour pouvoir avancer, il est préférable de laisser de côté les mauvais souvenirs. Les bons souvenirs?  Mon dernier voyage avec la JCI à Bruxelles. C'était une expérience très enrichissante qui m'a permis de grandir. Je remercie les membres de m'y avoir invitée et de m'avoir permis d'évoluer encore plus.  Et bien sûr, la célébration de la fête des mères, c'était à la fois émouvant et surtout très sympathique.


Quelles sont les perspectives de Fitia pour 2012 ?


Toujours faire mieux autant que possible. Maintenant, nous évaluons nos organisations, les points forts et les points à améliorer.


Comment gérez-vous votre emploi du temps entre la famille et l'association ?


Ma priorité reste mes enfants. Je me conforme à leurs horaires et au calendrier. Je les dépose à l'école tous les matins et si je suis disposée, je les prends à la sortie. Notre présence à la maison vaut son pesant d'or pour le bien être et l'équilibre des enfants. Tout ce qui concerne mon travail se fait exclusivement au bureau ou par téléphone. J'essaie toujours de préserver des moments privilégiés avec mes enfants.


Bon nombre de personnes avouent que vous être la Jackie Kennedy malgache. Vos impressions ?


(Rires). Merci du compliment ! Si je le suis, et bien c'est vraiment a une très petite échelle.


Portez-vous des habits de grandes marques comme Christian Dior ou autres ?



Je pense qu'on n'a pas besoin de porter de la très haute couture pour se démarquer. Je reconnais que je suis coquette, mais j'aime surtout les vêtements sobres. Et ce que je porte n'a rien à voir avec la collection que vous pouvez trouver dans les vitrines de l'avenue Montaigne.


Avez-vous des loisirs particuliers ?


J'aime lire, on vient de m'offrir un livre qui m'accroche énormément ; écouter de la bonne musique du genre Ray Charles, Michael Buble, Kevin Kern, Omar Akram, sans oublier la tendance actuelle comme Akon.., regarder des films. Quand je voyage à l'extérieur, je me fais toujours une séance de ciné. J'adore ça! Avec les enfants, nous sommes allés voir Tintin dernièrement, c'était excellent !


Un dernier message pour Noël et Nouvel an ?


Que la paix et la sérénité inondent chaque foyer. Que tout un chacun ait la Santé pour pouvoir affronter la nouvelle année.

 

Propos recueillis par Farah Randrianasolo (L’Hebdo de Madagascar du 23 décembre 2011)

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 12:35

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

 

Du 5 au 19 décembre 2011, Mialy Rajoelina, Première Dame de l'Etat et Présidente-Fondatrice de l'association Fitia, s'est transformée en Mère Noëlle pour apporter un rayon de bonheur à une tranche de la population malgache vulnérable sur trois générations. Certes, ce n'était que dans la Capitale et ses environs. Mais au lieu de tirer des plans sur la Comète et, comme certains, disserter stérilement, Mialy Rajoelina est passée à l'action. En cette fête de la Nativité 2011 et en guise de cadeau de la Saint-Sylvestre, Madagate.com, associé à Fitia, est heureux de vous offrir, pêle-mêle, tous les albums de ce NOEL INEDIT que vous retrouverez sur le site de l'association Fitia (http://fitia-madagascar.over-blog.net/) qui a immortalisé tous les actions de cette association depuis sa création. JOYEUX NOEL ET BONNE ANNEE !

Jeannot RAMAMBAZAFY

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM DE PHOTOS

 

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 05:56
Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 02:22

Lorsqu’on a décidé de faire du bien à autrui, sans rien demander en retour, il importe de ne pas dormir sur ses lauriers, sinon, ce ne serait qu’actions vaines dans le registre «m’as-tu vu » cher à certains politiciens malgaches en mal de publicité ô combien intéressée…

Lundi 5 décembre 2011. Mialy Rajoelina, Présidente de l’association Fitia, s’est ainsi transformée en Mère Noëlle, à l’approche des fêtes de la Nativité 2011. Elle a jeté son dévolu à 250 enfants des couches fragiles de la société, hospitalisés dans les établissements spécialisés de la Capitale de Madagascar. Il s’agissait de leur apporter un rayon de soleil car Noël, c’est surtout une fête pour les enfants. C’est aussi synonyme de jouets.

La répartition de cette action guidée donc par le « Soa atao levenam-bola » (vous finirez par apprendre et comprendre cette philosophe axée sur le don de soi, l’amour du prochain sans rien demander en retour, mais qui demeurera un trésor enfoui au fond de soi) s’est faite comme suit :

Hôpital militaire de Soavinandriana (ex-Girard et Robic) : 25 enfants

Hôpital Joseph Raseta de Befelatànana : 55

Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona : 90

Hôpital des enfants de Tsaralàlana : 57

Hôpital des enfants d’Ambohimiandra : 23

Qu’y-a-t-il de plus à dire ? Au nom de tous ces enfants : merci Maman (Mialy) Nöelle de ne pas les oublier ! JOYEUX NOEL A TOUTES ET A TOUS ! Misaotra betsaka Tompoko !

CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE PHOTOS

Jeannot RAMAMBAZAFY

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 13:34

En tant que Première Dame de l'Etat et Présidente de l'association Fitia Madagascar, Mialy Rajoelina a été invitée par le Président Kentaro Harada et la JCI Madagascar, au 66e Congrès mondial de la JCI (Jeune Chambre Internationale) organisé à Bruxelles du 1er au 5 novembre 2011 -JCIWC2011-. Voici les albums de photos de cette invitation au niveau international (Jeannot Ramambazafy)


CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE L'ARRIVEE A LA GARE DU MIDI DE BRUXELLES


CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE SA VISITE A BRUGES


CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE LA SOIREE JCI MADAGASCAR AU SHERATON BRUSSELS


 

 

CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE LA SOIREE DE REMISE DES AWARDS JCI 2011


CLIQUEZ ICI POUR L'ALBUM DE LA "JAPAN NIGHT"

Repost 0
Published by fitia-mialy-rajoelina - dans Mialy Rajoelina Actions Fitia
commenter cet article